Vous êtes ici

John Grisham : l'interview par Hachette.fr

13/05/2019

"Toute une génération de jeunes Américains s’est fait arnaquer par le business des écoles de droit"

Hachette.fr : Qui sont "Les Imposteurs" qui donnent leur titre à votre nouveau roman ? 

John Grisham : Il s’agit de trois étudiants en dernière année de droit à Washington. Alors qu’ils s’apprêtent à passer leur diplôme, ils se rendent comptent, désabusés, qu’ils ont choisi une mauvaise école destinée à générer du profit par des investisseurs avides. Les coûts d’inscription y étant très élevés, ils ont contracté de lourds emprunts et se retrouvent avec environ 200 000 dollars de dette. Sans travail, sans perspective, ils sont très amers face à ce système qui les a piégés, dupés, égarés. Quand l’un de leurs amis se suicide, c’est la goutte d’eau, ils cherchent alors un moyen de se venger du système.


De quelle réalité vous êtes-vous inspiré pour écrire ce roman ? 

Il faut savoir qu’aujourd’hui aux Etats-Unis, si vous voulez emprunter une telle somme pour étudier, c’est possible. Telle est la vérité derrière la fiction. J’ai lu il y a plusieurs années un article intitulé "La grande arnaque des écoles de droit" qui racontait cette histoire des écoles qui éreintaient les étudiants financièrement tout en leur faisant miroiter les meilleurs postes et un avenir brillant. Je suis toujours à la recherche d’une bonne histoire. Quand j’ai lu cet article, je me suis dit que j’en tenais une. Cette dette se compte en milliards de dollars dont la moitié sans doute est aujourd'hui en défaut de paiement. Il y a toute une génération de jeunes Américains qui se retrouve dans l’impossibilité de se marier, d’acheter un bien immobilier puisque tous leurs revenus sont consacrés au remboursement de leur emprunt. C’est un énorme problème. 

Lire la suite de l'interview sur Hachette.fr

Les livres liés

Les auteurs liés